Pourquoi les lapins sont plus craintifs que les chats et les chiens?

Les lapins sont des animaux de compagnie très appréciés. Ils sont câlins et peuvent devenir très amicaux. Ne vous découragez pas si votre lapin a peur ou se méfie de vous. Les lapins ne sont pas courageux par nature. Un peu de patience et une manipulation soigneuse vous permettront de l'apprivoiser rapidement.

Bien que d’un naturel craintif, votre lapin est un animal social par excellence. Doux et affectueux, il n’est que très rarement agressif.

Cette agressivité peut se manifester s’il a peur et cherche à se défendre ou s’il est énervé par votre attitude (intrusion intempestive dans sa cage par exemple). Dans ce cas, il vous prévient généralement par des grognements avant de mordre si vous ne comprenez pas l’agacement qu’il essaye d’exprimer. Comme tout animal, il devra être apprivoisé et éduqué pour qu’une relation harmonieuse s’installe entre lui et vous.

Les lapins sont des animaux de compagnie adorables et aimés de tous, mais puisque ce sont des animaux qui se font chasser dans la nature, ils peuvent parfois être facilement effrayés et ne pas faire confiance aux humains. En apprenant à reconnaitre le langage corporel de votre lapin et en lui donnant ce dont il a besoin, vous l'aiderez à apprendre à vous faire confiance et à approfondir le lien qui vous unit.

Contrairement aux chiens et chats, les lapins sont des proies. Ils sont constamment attentifs et prêts à fuir à la vue d’une menace. L’approche et les jeux ne peuvent donc pas se faire de la même manière que chez le chien ou le chat.

Les bébés chiens et chats jouent beaucoup dans leur jeune âge au « chat et à la souris », c’est-à-dire à poursuivre et se faire poursuivre par un congénère ou un humain, les lapins n’ont pas ce genre de comportement et peuvent être très stressés si vous jouez avec eux de cette manière.

Beaucoup de comportements de fuite du lapin de compagnie viennent d’une incompréhension entre son propriétaire qui voulait interagir avec lui et le lapin qui a perçu cela comme un danger.

Écoutez les bruits que fait le lapin. Il est surprenant d'observer que les lapins émettent une variété de bruits qui les aident à communiquer différentes émotions comme le plaisir, la solitude ou la peur. Écoutez les sons que fait le lapin lorsque vous vous approchez de lui et adaptez vos interactions pour mieux satisfaire ses besoins.

- S'il claque des dents, cela signifie qu'il se sent à l'aise et satisfait. Le lapin peut claquer des dents pendant que vous le caressez, comme un chat ronronnerait. D'autres lapins font ce son simplement lorsqu'ils se sentent en sécurité et heureux dans leur cage ou à la maison. Si votre lapin claque des dents, c'est un bon signe qui indique qu'il vous aime et vous fait confiance.

- De petits grognements peuvent être interprétés comme une façon d'attirer votre attention ou de demander de l'affection, mais aussi comme un indicateur de mécontentement et de méfiance. Chez certains lapins, les petits grognements pourraient aussi être le signe d'une infection respiratoire, surtout si le lapin présente aussi des sécrétions au niveau du nez. Si vous croyez que votre lapin grogne à cause d'une infection respiratoire, emmenez-le chez le vétérinaire pour écarter toute maladie éventuelle.

- Les gémissements ou les couinements indiquent généralement la peur. Si votre lapin gémit ou couine lorsque vous le saisissez, il est possible que vous ne le manipuliez pas correctement ou que vous deviez encore gagner sa confiance.

- S'il grince des dents, cela indique de la douleur, une maladie ou de l'anxiété. Quand il le fait, vous le tenez peut-être d'une manière inappropriée qui lui provoque une gêne ou il pourrait être malade et avoir besoin de soins vétérinaires. Par mesure de précaution, emmenez votre lapin chez le vétérinaire s'il commence à grincer des dents .

- Les grognements plus forts sont un signe de mécontentement ou de peur. Si votre lapin grogne, cela signifie qu'il se sent en danger et qu'il ne veut pas que vous le manipuliez. Il indique là un sentiment d’agacement. Mes femelles ont systématiquement cette attitude chaque fois que j’interviens dans leur cage et qu’elle sont sur le point de mettre bas. Il vaudrait mieux que vous évitiez d'attraper sa nourriture, ses jouets ou sa litière lorsqu'il grogne fort vers vous. Parfois, il s’agit d’un mécontentement parce qu’il estime que vous intervenez trop souvent dans son territoire. C’est sa façon de vous prévenir que, si vous vous obstinez, il finira par mordre pour vous faire passer le message.

Pour ma part, je me sens suffisamment sûre de moi pour terminer la tâche que je me suis fixée malgré les grognements de certains. Lorsque je sens de l’agacement de leur part, je rétablis au plus vite mon rapport de domination, et leur faire comprendre que c’est moi qui commande, et je les rassure en même temps sur le fait que mon intervention n’a qu’un but bénéfique pour eux. Cette relation se construit dans le temps et vous demande de rester droit dans vos bottes, sûr de vous et ferme tout en étant communicatif. Expliquez à votre lapin ce que vous faites, pourquoi vous devez les déranger à un moment qui n’était pas idéal pour eux. D’autres vous conseilleront de laisser le lapin décider du moment opportun. Ce n’est pas ma philosophie mais je communique beaucoup avec mes lapins et je pense que nous pouvons rester décideurs.

Je manipule également les petits dès la mise-bas. Certains conseillent de faire sortir la maman. Pour ma part, je fais tous les gestes devant elle, je la caresse régulièrement pour la rassurer, et mes femelles ont fini par comprendre que je ne leur veux que du bien et me laissent faire, certaines même sans se déplacer pour me surveiller. Tout est question de relation et de confiance.

- Les cris indiquent une douleur extrême ou la peur de la mort. Si votre lapin se met à crier lorsque vous le manipulez, il pourrait être blessé ou il pourrait penser que vous allez lui faire du mal. Par mesure de précaution, vous devriez demander à votre vétérinaire d'examiner le lapin s'il se met à crier . Les seules fois où je rencontre cette situation est la manipulation de certains petits, avant leurs 15 jours. Certains sont moins téméraires que d’autres et lorsque je suis certaine de ne pas mal les manipuler, je sais qu’il s’agit d’une grande peur de leur part. A moi alors de les rassurer et renouveler la manipulation autant que possible car c’est avec eux que ce travail est le plus important pour les sociabiliser et les préparer à être adopter ensuite par une famille.

Comme les sons que produit le lapin peuvent vous indiquer beaucoup de choses à propos de son humeur et de ses émotions, sa posture et son langage corporel vont aussi vous en apprendre beaucoup. Apprenez à faire la différence entre un lapin qui se sent seul et un lapin qui ne veut pas être touché pour vous aider à améliorer votre relation avec votre animal à fourrure.

  • Regardez les oreilles du lapin. Les lapins ont une ouïe exceptionnellement bonne, mais ils utilisent aussi leurs oreilles pour communiquer certaines émotions. Si les oreilles de votre lapin sont rabattues à plat contre son dos, il vous indique qu'il a baissé sa garde et qu'il se sent en sécurité. C’est aussi un signe de soumission. Si elles sont ramenées en avant, cela signifie qu'il a entendu ou senti quelque chose qui lui fait du souci. Il peut aussi garder ses oreilles droites car il se sent totalement en confiance. Une oreille en avant et une oreille en arrière signifie qu'il a remarqué quelque chose qui se passe autour de lui, mais qu'il n'a pas encore décidé s’il s’agit d’un problème ou non .

  • Si les pattes arrières de votre lapin sont tendues derrière son corps, cela indique qu'il est détendu et à l'aise. Cette position de ses pattes l'empêche de s'enfuir ou d'attaquer, ce qui indique qu'il vous fait confiance et qu'il se sent en sécurité chez vous .

  • Si le corps de votre lapin est tendu, cela signifie qu'il est effrayé ou anxieux. Vous avez peut-être fait quelque chose qui l'a effrayé ou quelque chose qui se trouve chez vous lui provoque cette inquiétude .

Observez comment votre lapin se comporte en votre présence. En plus des sons et du langage corporel, certains lapins communiquent leurs besoins et leur mécontentement en réagissant au contact avec les humains.

  • S'il vous pousse avec son nez, cela signifie qu'il veut que vous lui donniez de l'attention ou que vous le caressiez .

  • S'il vous lèche, c'est un signe important d'affection. Les lapins ne lèchent pas les gens pour trouver du sel, ce comportement est complètement communicatif et c'est une marque extraordinaire de confiance et d'affection .

  • S'il s'affale devant vous, il vous indique qu'il vous fait beaucoup confiance et qu'il est satisfait .

  • Si le lapin expose sa paupière intérieure (au coin de l'œil) pendant que vous le manipulez, cela signifie qu'il est anxieux ou effrayé. Il vaudrait mieux que vous évitiez de le manipuler s'il répond de cette façon à votre contact, du moins jusqu'à ce que vous ayez gagné un peu plus sa confiance .

 

 

 

 

Approvisionnez-vous à l'avance 

 

Lorsque votre lapin arrive chez vous, il est important que vous n'ayez pas à chercher partout une litière ou un bol pour sa nourriture. Il sera certainement stressé par le voyage et aura envie de se réfugier dans un endroit sombre et tranquille. Sa cage devrait être assez grande pour contenir un lapin adulte (prévoir 1,5 à 2kg pour un lapin nain adulte). Le lapin devrait pouvoir y réaliser deux sauts dans le sens de la largeur et trois dans le sens de la longueur. Il devrait aussi pouvoir s'y tenir debout sur ses pattes arrières. Personnellement, je suggère une cage d’au moins 1m de long (voir Aménager la cage de son lapin). Préparez également de la nourriture, des friandises, des distributeurs d'eau, des jouets et du foin à volonté.

 

Installez la cage. L’idéal est d’offrir à votre lapin une semi-liberté. Sa cage est son territoire à lui, sa « chambre à coucher » où il se sent en sécurité. Mais enfermé dans sa cage sans pouvoir en sortir, il ne deviendra que malheureux. Stimulez-le, jouez avec lui, parlez-lui et une amitié naîtra. De plus, le lapin est un explorateur dans l’âme. Naturellement curieux, il vous apprendra lui-même plein de choses. Observez-le, vous verrez à quel point il est joueur. Au fil du temps il aura confiance en vous, ce qui facilitera son éducation.

Placez la cage dans une pièce tranquille où il n'y a pas de machines bruyantes comme un sèche-linge. Mettez beaucoup de foin à l'intérieur de la cage (idéalement dans un espace litière ainsi que dans un râtelier ou des distributeurs situés en hauteur pour qu’il ait toujours accès à du foin non souillé). Placez-y une boite en bois ou carton remplie de paille et/ ou verdure, épluchures… que vous disposerez dans une zone retirée. Elle servira de chambre au lapin. Le lapin se sent en sécurité dans son terrier (maisonnette ou autre sur laquelle il pourra grimper et sous laquelle il pourra se cacher dans l’obscurité).

 

Assurez-vous que vos autres animaux domestiques (chats ou chiens) ne puissent pas renifler la cage pour éviter qu'ils terrifient le lapin. En effet, les chats et les chiens sont des prédateurs.

Personnellement, je garde des animaux en pension (dont la majorité sont des chiens) et j’ai moi-même 5 chats. Il est important de prévoir la transmission d’éventuels virus ou maladies des uns aux autres mais la cohabitation reste tout de même possible. La plupart des chiens font la toilette aux lapins et ont un instinct protecteur une fois qu’ils ont compris que le lapins fait partie de la maison et n’est pas un intru venu de l’extérieur, et pour les chats ils ont tendance à préférer rester à distance. Par contre, si votre lapin est en sortie et la cage reste ouverte, vous courrez le risque de retrouver votre chat dans sa litière (étant également un animal territorial) afin d’y marquer son territoire.

Mais ces relations dépendent beaucoup de l’adaptation des uns aux autres, le temps que vous aurez pris à les familiariser et la soumission de vos animaux à votre autorité. Les premières présentations sont facilitées si elles se font à travers la cage. Certaines races par contre, ne sont pas du tout compatibles avec les lapins (huskies…)

 

 

 

 

Créez des cachettes

 

Dans la nature, les lapins explorent tout, gardant en tête un plan de fuite et le chemin vers un abri sûr. Il est important de reproduire cela en captivité. Si vous souhaitez que votre lapin se promène dans la maison, n’hésitez pas à lui disséminer des cachettes. Sinon, il aura tendance à rester à l’endroit qu’il connait.

Votre lapin sera heureux d'avoir plusieurs cachettes à sa disposition dans la maison. Éparpillez plusieurs tubes de carton à large diamètre ou des boîtes à chaussures dans lesquelles il pourra se réfugier au fur et à mesure qu'il explore la maison.

Le fait de lui fournir des cachettes ne l'incitera pas à se cacher. Au contraire, il réagira naturellement. Un lapin qui a plusieurs cachettes sûres à sa disposition aura plus envie de s'aventurer en dehors de sa cage qu'un lapin qui n'en a pas

 

Placez votre lapin dans la cage 

 

Soulevez silencieusement l'animal de sa cage de transport et placez-le dans sa nouvelle cage. Parlez-lui gentiment et manipulez-le avec douceur, mais d'une main ferme. Le lapin détecte essentiellement les mouvements et il est toujours utile de vous annoncer et l’habituer à votre présence. Si votre lapin semble nerveux ou anxieux dans sa cage de transport, recouvrez la cage avec une serviette avant de le prendre dans vos bras. L'obscurité créée par la serviette lui offrira un sentiment de sécurité (comme lorsqu'il est dans son terrier) et le calmera naturellement.

Il est important que vos mains soutiennent son ventre et ses pattes de derrière lorsque vous le soulevez pour le mettre dans sa cage. Ne le serrez pas.

 

 

Le renforcement positif est un concept important pour développer une bonne relation avec son animal de compagnie. Il consiste à associer votre interaction avec votre lapin à quelque chose qui lui est agréable. Le plus efficace chez le lapin est de lui donner une friandise.

Si vous souhaitez par-exemple faire sortir votre lapin de sa cage pour le caresser, commencez par vous assoir à côté de la cage et déposer des friandises près de vous. S’il ne se passe rien, soyez patients et recommencez tous les jours sans le brusquer. Lorsqu’il sortira, il mangera les friandises ce qui l’incitera à sortir plus rapidement la prochaine fois. Lorsqu’il aura l’habitude de venir vers vous, offrez-lui des friandises dès qu’il se laisse caresser. Il associera les caresses à quelque chose d’agréable et vous l’apprivoiserez petit à petit.
 

Donnez de l'espace à votre lapin. Vous pouvez laisser votre lapin tranquille dans sa cage les trois jours suivant son arrivée. Cela lui permettra de s'habituer à sa nouvelle cage et de s'y sentir à l'aise. Personnellement, je commence à les manipuler tout de suite mais je reste vigilante à leurs réactions et je limite mes interventions dans le temps les premiers jours. Ne vous inquiétez pas s'il se cache les premiers jours. Une fois qu'il se sera habitué aux bruits environnants et aux nouvelles odeurs, il aura envie de sortir à l'extérieur. Il est possible qu'il se cache chaque fois qu'il entendra un bruit, mais il deviendra de plus en plus téméraire au fur et à mesure qu'il se rendra compte que ces bruits ne représentent pas une menace.

Les jeunes lapins se montrent plus curieux que les adultes. Il est donc possible qu'ils sortent plus tôt.

Il peut arriver que les lapins ne viennent finalement pas d’eux-mêmes. Ne pas hésiter à ritualiser les contacts pour les rassurer (en fonction des caractères, certains ont besoin qu’on force un peu les choses). Comme je le fais avec les lapereaux, je demande aux enfants de s’assoir et leur donne à chacun un coussin à mettre sur leurs genoux. Chacun a quelques friandises et légumes à disposition. Puis vient la séance de câlins qui peut durer 15 à 30 min et est réitérée le plus souvent possible. C’est moi qui décide de ces moments et non les lapereaux. Les habitudes font partie des méthodes de dressage. Il faut parfois en être les décideurs. A vous d’appréhender ce que peut ressentir votre lapin et jusqu’où vous pouvez aller.

Comme tout animal de compagnie, le lapin doit être éduqué (voir « Eduquer son lapin »). Grondez-le toujours en douceur et avec patience et évitez de crier, cela ne fera que lui procurer du stress.

S’il commence à ronger un câble par exemple, tapez du pied sur le sol ou tapez dans vos mains en disant « Non ! » fermement (pensez à répéter son prénom pour qu’il s’y habitue et finisse par se reconnaître). Il finira par associer ces sons désagréables à un comportement interdit. Quand il aura assimilé l’ordre, récompensez-le avec une friandise, des caresses ou un peu de foin. C’est le cœur léger que vous lui offrirez la liberté dans votre maison sans qu’il ne fasse de dégâts !

 

 

 

Lavez-vous les mains. Les lapins se sentent souvent menacés par la présence ou l'odeur d'autres animaux domestiques. Avant de prendre votre lapin dans vos bras, lavez-vous les mains surtout si vous venez de manipuler vos autres animaux de compagnie.

Votre lapin, peu importe sa race, découvre votre univers pour la première fois. Laissez-le s’en imprégner dans un premier temps, éventuellement en vous tenant à l’écart. Si vous avez opté pour un lapin d’intérieur, il devra se familiariser avec sa cage (semi-ouverte de préférence) ou son parc. Chaque bruit ou présence peut le perturber. Pendant un ou 2 jours, tâchez simplement de lui apporter de quoi manger. Ce lieu de vie devra être calme, éloigné d’animaux dangereux pour le bien-être de votre lapin.

Puis, après cette courte période, vous pouvez commencer à vous approcher de sa cage ou de son parc, à l’appeler par son nom. Il se familiarisera avec le son votre voix. Présentez-lui votre main, vos doigts. Il les sentira et découvrira votre odeur. Il sera par la suite plus enclin à vous approcher.

Donnez-lui ses premières caresses sur le front, pas sur son dos. Votre lapin est une proie facile pour les oiseaux dans la nature. Bien que domestique, il conserve ce sentiment en lui. Le caresser sur son dos ne fera qu’accroitre cette peur synonyme de vulnérabilité. Soyez délicat et doux. Ne forcez pas votre lapin s’il se dégage. Il n’est tout simplement pas encore prêt. Je ne partage pas cet avis et fonctionne différemment avec mes protégés mais je laisse à chacun le soin de s'y retrouver et ressentir jusqu'où vous pouvez aller tout en sachant que vous ne faites pas de mal à votre animal. J'ai certains lapins de caractère fort auxquels je dois faire passer les messages avec plus de fermeté. Ils ne sont pas pour autant en souffrance, bien au contraire.

Pour faciliter le début des relations entre votre lapin et vous, vous pouvez l’inciter à venir vers vous grâce à des fruits, qu’il assimile à des friandises. Attention, trop de fruits n’est pas bon pour votre lapin, car trop sucrés (à considérer comme des bonbons, voir « l’alimentation du lapin »).

 

 

Après quelques jours, votre lapin aura eu l'occasion de s'installer et il se sentira à l'aise dans sa nouvelle cage. À ce moment-là, vous pouvez commencer à le nourrir à la main. Asseyez-vous près de sa cage et parlez-lui calmement. S'il s'enfuit, continuez de parler doucement et attendez qu'il revienne vers vous. Ouvrez la cage et offrez-lui une friandise (par exemple, un pissenlit). Si votre lapin n'est pas assez confiant pour venir prendre le pissenlit de votre main, placez la plante à mi-chemin entre vous deux.

Donnez du temps à votre lapin pour qu'il se sente à l'aise avec vous. Lorsque vous le nourrissez ou lorsque vous lui parlez, placez votre main sur la paille près de la porte de la cage. De cette façon, il pourra s'habituer à votre présence pendant qu'il mange . Parlez à votre lapin chaque fois que vous remplissez son bol de nourriture. Les lapins apprennent par expérience et le son de votre voix fera la connexion entre vous et la nourriture (ce qui est une bonne chose). Cela aidera à le calmer.

Votre lapin connaît 2 périodes d’activité notoire : en début de journée et en début de soirée. Entre les 2, il fera une longue sieste (la journée. Dans la nature, c’est le moment où il est le plus vulnérable face aux prédateurs qui sont en chasse) entrecoupé de quelques repas et de sa toilette, et d’une nuit plus ou moins longue. Tout dépend de son état d’alerte. S’il se sent en sécurité la nuit, il aura tendance à trouver facilement le sommeil. S’il veille la majorité de la nuit, sa sieste n’en sera que plus longue.

Par ailleurs, votre lapin peut réussir à s’adapter à votre rythme de vie. C’est le signe qu’il se sent bien et que votre relation ne le stresse aucunement.

Caressez votre lapin une fois qu'il s'intéresse à vous (là c'est le lapin qui décide). Une fois que votre lapin est habitué à votre présence lorsqu'il mange, vous pouvez commencer à le caresser doucement. N'en faites pas trop : n'essayez pas de le prendre dans vos bras. Cela pourrait le stresser et il pourrait essayer de se défendre. Essayez plutôt de mettre votre main à l'intérieur de la cage et de le caresser doucement sur le dos ou le flanc. Continuez de le caresser doucement s'il ne s'enfuit pas. Instinctivement, les lapins n’aiment pas être « attrapés ». Mais une fois dans vos bras, ils ont tendance à se calmer et apprécier les caresses. N’hésitez pas à les y habituer. Malgré la plupart des conseils que vous pouvez trouver sur Internet, j’élève des animaux domestiques destinés à être adoptés par des familles donc je ne peux que vous conseiller de poursuivre le travail que j’entame dès leur naissance et porter votre lapin le plus souvent possible. La plupart des éleveurs de touchent pas leurs lapins ni les lapereaux et tout est à apprendre dès le début lorsqu’ils arrivent chez vous. Là effectivement, il vaut mieux y aller par étape, ce qui n’est pas le cas des familles qui adoptent auprès de mon élevage.

Ne mettez pas votre main au-dessus de sa tête. Les objets passant au-dessus de la tête d'un lapin indiquent un danger (comme lorsqu'un faucon vole au-dessus de lui). Cela l'effraiera probablement . Approchez-vous de lui par le côté ou par-derrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois que le lapin est habitué à être caressé, vous pouvez essayer de le prendre dans vos bras. Asseyez-vous par terre, soulevez le lapin et placez-le sur vos genoux au niveau du sol. Gardez quelques pissenlits ou autres verdures à portée de main qu'il pourra grignoter. Cela le distraira. Commencez par des périodes courtes d'une minute à la fois pour éviter qu'il se mette à paniquer. Vous pourrez allonger ces périodes au fur et à mesure qu'il s'y habitue.

Vous devriez aussi garder une serviette à portée de main au cas où le lapin s'angoisserait. Si cela arrive, recouvrez-le avec la serviette. Cela le calmera. Vous pouvez aussi l'enrouler dans la serviette lorsqu'il panique pour éviter de vous faire griffer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsqu'il s'est habitué à votre présence et à ce que vous le preniez dans vos bras, vous déciderez peut-être de le laisser explorer votre maison en liberté. Il est important que vous le surveilliez. Commencez par le laisser flâner dans une petite pièce pour éviter qu'il ne se sente submergé par un trop grand espace. Vérifiez d'abord la pièce et assurez-vous qu'il ne s'y trouve aucun trou dans lequel il pourrait se cacher sans pouvoir en sortir.

Les lapins grignotent tout et n'importe quoi. Soyez vigilant. Certains vous conseilleront d’enlever tout objet susceptible d’être endommagé. Pour ma part, je préfère conseiller d’éduquer les animaux comme on éduque les enfants et leur apprendre rapidement les interdits et les limites  plutôt que de chambouler votre propre environnement. C’est ou vous, ou lui qui doit s’adapter. Je préfère pour ma part que les nouveaux venus s’adaptent à mes habitudes de vie, sans pour autant mettre en danger qui que ce soit, et peu importe le temps que cela me prendra. C’est un choix que chacun doit prendre et assumer. Ça demande du temps et de la patience mais je trouve le résultat plus probant que lorsqu’il faut s’adapter nous-mêmes aux animaux que l’on accueille (encore plus quand on en a plusieurs, voir d’espèces différentes. Chacun a ses habitudes, son caractère et ses besoins fondamentaux propres à son espèce). Je développe davantage ce chapitre à la rubrique « éduquer son lapin ».

Pour apprendre à votre lapin à faire ses besoins dans sa litière s’il ne le fait pas naturellement, vous pouvez récupérer ses crottes et les transférer vers la litière. Votre lapin comprendra au fur et à mesure que leur place et ici.

Au départ, le périmètre autour de la litière de votre lapin sera petit. Puis, plus il comprendra que c’est l’endroit adéquat pour faire ses déjections, plus vous pourrez étendre le périmètre. N’hésitez pas, si votre lapin évolue dans un espace renfermé, à installer plusieurs bacs à litière en dehors de sa cage ou de son parc. Personnellement, lorsque je rentre un lapin dans la maison pour qu’il puisse se dégourdir les pattes et être à notre contact, je lui mets à disposition un bac à litière avec foin, une gamelle avec granulés et de l’eau. Les friandises et légumes sont accessoires et données par nous-mêmes.

« Pour faciliter la propreté de votre lapin, n’oubliez pas de le stériliser entre 4 et 6 mois. Sinon, un lapin mâle aura tendance à marquer son territoire par des jets d’urine. (les femelles ayant un caractère dominant peuvent faire encore plus de dégâts à ce  niveau-là que les mâles !) »

Je vous cite ces articles qui insistent sur l'importance de faire castrer ou stériliser votre lapin en vous précisant que ce geste n'est pas du tout contre-nature... Je comprends difficilement ce dernier point mais j'attache de l'importance à partager les différents points de vue. Il faut savoir qu'une telle opération n'est pas du tout anodine pour nos NAC et surtout pas sans risque. 

 Pour ma part, je ne stérilise et ne castre personne, et mes lapins vadrouillent régulièrement dans la maison sans pour autant marquer leur territoire partout. Cette réponse me semble un peu facile laisse de côté tout le volet éducation des animaux. L’éducation peut se suffire à elle-même mais si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre lapin, la castration ou la stérilisation peut être d’une grande aide pour stopper les comportements naturels liés à leur activité hormonale (la propreté n’ayant aucun rapport avec l’activité hormonale).

En tous cas, 2 mâles ou 2 femelles lapins n'étant pas du tout naturellement destinés à vivre ensemble, c'est une opération qui peut s'avérer nécessaire pour assurer un bonne cohabitation entre vos lapins de même sexe

Comprendre le langage corporel de votre lapin

Préparer l'arrivée de votre lapin

Le renforcement positif

Manipuler votre lapin

Commencer à nourrir votre lapin à la main

Prenez votre lapin dans vos bras

Laisser votre lapin se promener en liberté

 
 
 
 
 
 
 
 
lapins nains bébés chiens chats nac garde animaux animal pettsitter pension élevage domestique familial vendre acheter campagne alsace bas-rhin