Éduquer son lapin

Je vais tenter de me baser sur mes propres expériences avec les lapins (les enfants et les autres animaux également, d'ailleurs, puisque je pense que, surtout en ce qui concerne l'éducation des uns et des autres, les similitudes sont nombreuses, même si tout n'est pas comparable), mais également essayer de rassembler un maximum d'informations recueillies à droite à gauche, car chaque individu, lapins, chiens, chats, enfants, adultes... est unique et qu'on peut trouver beaucoup de théories adaptables, mais tout le monde y réagira différemment, et l'essentiel reste de connaître votre animal pour pouvoir adapter vos attitudes et votre manière de l'éduquer. Elle dépend également de votre propre caractère.

Ainsi, ce n'est pas parce que certaines méthodes marchent pour moi ou pour d'autres, qu'elles fonctionneront pour vous. Et je ne peux pas me baser uniquement sur mes lapins et les habitudes que je leur ai données pour généraliser les méthodes que moi je mets en place, donc il me semble important de parler également de situations que d'autres rencontrent. Je vous laisse le soin de vous y retrouver avec votre boule de poils, et de ne surtout pas hésiter à partager avec nous votre propre expérience, vos réussites comme vos échecs.

Je vais donc aborder les points suivants:

Aimer son lapin c’est aussi l’éduquer afin que la vie ensemble soit plus agréable pour chacun : un lapin qui n’est pas propre, qui grignote tout ce qu’il trouve, qui est bruyant la nuit, qui est impossible à attraper et qui en plus est agressif devient très vite insupportable et passe, de ce fait, la plupart de son temps enfermé dans sa cage. Mais il est tout à fait normal pour un jeune lapin auquel on n'a rien appris d’avoir un tel comportement et ça ne sert à rien de lui en vouloir et de le laisser enfermé pour autant. Même si cela peut prendre du temps et que ça demande beaucoup de patience et de persévérance, il faut commencer son éducation le plus tôt possible (même s’il n’est jamais trop tard). Ce sera un bénéfice autant pour vous que pour lui.

Le rapport dominant/dominé que vous entretenez avec votre lapin dépend surtout du caractère du lapin, mais également de son sexe, du vôtre, et du fait qu’il soit castré ou non. En effet, votre lapin sait reconnaître les hommes des femmes et cela peut jouer un rôle dans votre relation. Dans tous les cas, il vaut mieux que vous soyez le « dominant » plutôt que le « dominé », sinon votre lapin sera infernal et n’en fera qu’à sa tête. 

 
Devenir le dominant
rapport dominant dominé, lapins, toilette, lapins nains, élevage
rapport dominant dominé, lapins, toilette, lapins nains, élevage

Il y a souvent une confusion sur les termes de "dominants" et "dominés". En aucun cas "lapin dominant" ne doit signifier tyran, terreur ou lapin agressif tout comme en aucun cas "lapin dominé" ne doit signifier "souffre douleur" "victime" "peureux". Ces termes sont utilisés de manière générique pour représenter la hiérarchie qui se forme dans un groupe de lapins, ils ne définissent pas un caractère ni un état de souffrance

Les lapins de garenne vivent en société très organisée et très hiérarchisée. C'est la garantie d'une vie harmonieuse au sein de la communauté. Dans la garenne, la reproduction est assurée par les dominants. Il est donc important pour un jeune lapin de montrer sa force, sa vitalité sexuelle et d'affronter le dominant pour prendre sa place. Les lapins domestiques ont eux aussi ce besoin de hiérarchie et d'ordre. Ils instaurent une hiérarchie entre eux mais aussi avec les humains. Les relations dominé/dominant sont plus fortes chez les lapins de même sexe et sont exacerbées chez les mâles. Les femelles détestent tout particulièrement qu'un étranger pénètre sur leur territoire, et elles risquent de devenir assez agressives. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux femelles cherchent toutes deux à soumettre l'autre

 

Si vous avez un couple mixte, vous remarquerez moins la hiérarchie. Ces lapins n'étant pas rivaux, ils n'ont pas besoin de grandes démonstrations de force. Ils se considèrent comme un couple royal

Dans la nature, c'est un couple qui domine la garenne et les membres du couple ne s'affrontent pas. Il en est de même pour la plupart des couples mâle/femelle. En revanche, les lapins de même sexe vont avoir tendance à se tester régulièrement.

Deux de mes femelles se testaient régulièrement jusqu'au jour où l'une a commencé à céder à l'autre, et les rapports de force se sont atténués. Il m'a fallu m'armer de patience et de stratégies pour instaurer une cohabitation harmonieuse. Faisant cage à part, je vous laisse apprécier certaines démonstrations de force de l'une et l'autre lors de sorties communes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installer la hiérarchie passe aussi par des bagarres et des simulations d'acte sexuel. Même les femelles se montent entre elles. Vous pouvez le voir rapidement dans la vidéo, mais mes femelles dominantes montaient également les mâles, qui devaient s'armer de patience pour les séduire et s'en faire accepter. Mais comme vous le feriez avec des enfants qui ne s'entendent pas au départ, les choses ne sont pas perdues d'avance et chacun peut trouver sa place.

J'ai vu le cas de plusieurs personnes qui se séparaient de leur animal parce qu'il "n'acceptait pas" un nouveau venu au domicile. Cela me fait chaque fois penser à la situation d'un grand frère, par exemple, qui n'accepterait pas l'arrivée de sa petite sœur. Dans ce cas, est-ce que vous vous sépareriez de votre fils aîné...? Bon, notre rapport à nos animaux domestiques n'est pas le même, je vous l'accorde. Mais ma conviction sous mon toit, est que chacun a une place à trouver, mais SA place. A moi de trouver le moyen d'instaurer un climat d'entente entre tout le monde. Et ce n'est pas forcément entre les enfants que c'est le plus difficile...


Si vous n'avez qu'un lapin vous pouvez vous sentir peu concerné par ces problèmes de hiérarchie et pourtant sans le savoir, vous êtes peut-être considéré comme un dominé par votre lapin. Si votre lapin a déjà essayé de vous mordre, de faire pipi sur votre canapé, votre lit ou sur vous, s'il refuse de vous lécher la peau, s'il vous grogne dessus, le tout sans raison apparente, alors vous pouvez être certain qu'il a décidé d'être le chef et de faire de vous un être inférieur dans la hiérarchie. Les lapins n'ont peur de rien et ce n'est pas leur petite taille qui les empêche d'avoir des rêves de grandeur ! Attention toutefois à ne pas prendre tous les signes au premier degré.


Il vous faut donc, vous aussi, trouver (ou conserver) votre place et si possible devenir le "chef". Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il ne s'agit pas de gronder ou crier pour montrer qu'on est le plus fort, les lapins sont plus subtils que ça ! Il ne faut pas confondre un lapin "dominant" avec un mauvais caractère, un problème d'éducation ou un trouble du comportement. Le terme "dominant" ne s'applique pas au lapin en lui-même mais à sa place dans le groupe. Dans ma "garenne", il y a des lapins qui se montrent dominés avec certains, et dominants avec d'autres. Et ce n'est pas une question de gabarit! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

   Les premières rencontres entre les mâles et les femelles. Chacun doit trouver sa place.

 

 

Un lapin qui mord n'est pas forcément un dominant. C'est peut être tout simplement un lapin qui ne trouve pas sa place, qui stresse et qui développe un trouble du comportement. 
De même un lapin dominé n'est pas forcément un lapin sans caractère complètement amorphe. 

Voici quelques signes de domination:

- le dominant réclame un toilettage mais refuse bien souvent d'en faire aux autres, y compris aux humains. Bien souvent le mieux qu'il puisse faire est de lécher les vêtements ou des objets. 

En ce qui concerne ce point par exemple, j'ai repéré le comportement inverse chez mes lapins. A savoir que ce sont généralement les "dominants" qui toilettent les "dominés":

 

Là, c'est une femelle qui va vers              Ici, une femelle dominante toilette une jeune            Un mâle dominé se laisse toiletter
un mâle dominé lui faire la toilette          lapine                                                                              par une jeune lapine

 

- le dominant aime avoir des endroits réservés dont il exclut les autres. Chasser un autre lapin, c'est lui signifier qu'il est inférieur. C'est aussi pour cette raison que les lapins prennent souvent pour cible votre canapé ou votre lit. Ils remarquent que c'est un endroit privilégié sur lequel vous semblez prendre du bon temps. Ils en concluent que c'est là que doit être le chef. Ils s'empressent donc d'y laisser une trace de leur passage et de le squatter. Certains n'hésitent pas à vous grogner dessus quand vous tentez d'y reprendre votre place. Il ne faut évidemment pas laisser faire le lapin


- les dominants sont parfois sans gêne et n'hésitent pas à se servir des autres comme repose pieds ou appuie tête. 
- quand un dominant a un peu de mal à asseoir son autorité il simule régulièrement l'acte sexuel sur la tête du lapin qu'il veut dominer. 

 

 

                               

                                                         Une femelle prend ses aises sur un mâle dominé qui se laisse faire

- le dominant aime avoir le dessus lors des repas, il intimide les autres pour leur piquer leur nourriture.

Une fois la hiérarchie installée, les lapins vivent en harmonie et la notion de dominé/dominant devient secondaire. 

Dans la nature ce stress peut rendre infertile une lapine ou causer la mort d'un lapin par épuisement. Ne laissez jamais un de vos lapins être un souffre douleur ! C'est à vous de rétablir l'équilibre pour que les deux lapins trouvent un terrain d'entente rendant la cohabitation non seulement possible mais aussi agréable pour les deux. Si votre dominant est un lapin qui a très bon caractère et que malgré tout il devient très agressif c'est parce qu'il a peur de perdre sa place. Il faut le rassurer. S'il comprend que rien ne changera pour lui il acceptera mieux la venue d'un autre lapin.

Je connais régulièrement cette situation lorsque les petits "partent en sevrage" dans les cages des lapins de même sexe qu'eux. Il y a une période d'adaptation durant laquelle les lapins restent ensemble pendant quelques heures avant que le petit ne retourne avec sa maman, pour recommencer l'expérience le lendemain. Je reste très vigilante à ce qu'aucun ne souffre de ce moment crucial où chacun doit trouver sa place.

Il en est de même lorsque de nouveaux lapins arrivent à la maison. Les rencontres se font dans un premier temps à travers les cages, puis lors de sortie communes avant d'envisager que certains puissent cohabiter ensemble.

Si vous êtes un peu dépassé par les événements, que vos lapins vous mènent par le bout du nez, vous agressent ou sont totalement ingérables, c'est qu'ils ne vous considèrent pas comme faisant partie de leur groupe ou qu'ils vous considèrent comme inférieur. Il faut y remédier surtout si vous avez plusieurs lapins et que vous souhaitez les faire cohabiter harmonieusement.

Un peu comme avec les enfants, il faut leur définir des limites à ne pas dépasser (d’espace, de temps de sortie, de choses à ne pas faire…) et il faut, quand vous avez décidé quelque chose comme par exemple le rentrer dans sa cage ou bien le coiffer (ce qu’ils n’aiment en général pas trop), le faire jusqu’au bout. Prenez-le régulièrement dans vos bras pour qu’il s’y habitue et qu’il voit que c’est vous qui décidez, mais sans non plus trop l’embêter car ils n’aiment pas particulièrement être portés. A force, vous l’attraperez plus facilement et sans devoir faire des courses poursuites infernales dans toute la pièce !

Mes premières "courses- poursuites" dans la maison relevaient de "vidéo-gag"! On s'y mettait parfois même à plusieurs au début. Mais à force, j'ai mis en place un rituel qui est que, lorsque j'ai décidé que la balade est finie, je tape dans les mains comme le font les maîtresses à la fin de la récréation, et appelant chaque lapin à rentrer à la cage. Dans un premier temps, je tape sur la cage en le disant pour qu'ils comprennent de quoi je parle. Je tape également doucement sur le sol avec une tige en fer. Généralement, dès que les lapins entendent ce bruit (auquel ils sont maintenant habitués), tous les lapins, même ceux qui sont dans leur cage, arrêtent leurs activités et ceux en cage attendent leur tour pour sortir (car le message n'est pas le même pour ceux qui sont dehors et ceux qui sont en attente de leur promenade!) La plupart du temps, les lapins rentrent d'eux-mêmes avant que je n'ai à le leur demander. Mais il arrive que le temps me manque, ou qu'ils n'aient pas envie de rentrer. Dans ce cas, il me faut le leur faire comprendre. 

Je me dit toujours que quand je parle aux animaux, c'est comme si j'essayais de communiquer avec une personne qui ne parle pas ma langue. Je tente donc de trouver des stratégies de communication pour qu'on se comprenne, que ce soit quand j'attends quelque chose d'eux, mais également lorsque eux essayent de me faire comprendre quelque chose. 

Puis je me concentre sur chaque lapin, un à la fois (quand il y en a plusieurs à rentrer). Au fur et à mesure, les lapins rentrent seuls et attendent patiemment, cage ouverte, que leurs congénères les rejoignent. Je commence du coup par les plus "dociles" ou ceux que je connais et qui me connaissent depuis le plus longtemps. Ceux-ci donnent l'exemple aux autres, et notamment aux petits en cours de sevrage, qui ne sont pas encore éduqués et habitués à ces rituels.

 

 

Le moyen le plus simple si vous n'avez pas une autorité naturelle c'est de copier le comportement des lapins
 

- Le dominant ne toilette pas les autres, ne caressez donc pas vos lapins quand ils le demandent. S'ils se couchent devant vous la tête totalement aplatie c'est une demande de toilettage. Si elle émane d'un lapin caractériel et très dominant ignorez-la. Il comprendra le signal.
-
Le dominant chasse ses rivaux. Si votre lapin a un comportement agressif et qu'il agresse les autres, isolez-le, chassez-le en quelque sorte de la garenne. Une manière assez efficace consiste à le mettre "au coin". Choisissez un endroit auquel il est peu habitué et où il ne sera pas très à l'aise et obligez-le à y rester quelques minutes (j'ai essayé cette technique, mais c'était relativement compliqué de l'obliger à rester à un endroit où il ne le voulait pas). Remettre le lapin en cage, seul, est le même principe. C'est ce que je fais avec mes lapins qui ont fini par vite le comprendre (technique un peu plus simple que le "coin"). Régulièrement, quand je me fâche, le lapin concerné retourne de lui-même dans sa cage en repérant le ton mécontent dans ma voix. N'oubliez pas: c'est vous qui commandez.
-
Le dominant plaque la tête de son rival au sol. Vous aussi vous pouvez plaquer doucement au sol la tête d'un lapin dominant. Ce geste provoque des grognements et des mouvements de résistance, il faut insister jusqu'à l'immobilisation du lapin. C'est un geste à effectuer en douceur ! C'est le même principe lorsqu'on prend un chat par la peau du cou. Lorsqu'il ne se débat plus et ne sort pas les griffes, c'est qu'il a accepté votre domination. Je l'utilise régulièrement pour rappeler l'ordre hiérarchique à un lapin qui se montre désobéissant. Il n'y a pas besoin de faire preuve de colère ou de crier, le geste se suffit à lui-même et je rappelle en même temps en douceur que c'est moi qui commande.
-
Vous devez être sûr de vous quand vous l'attrapez. S'il vous sent fébrile il ne se sentira pas en confiance et ne vous considèrera pas comme un chef (comme un chien sentira la peur de l'humain, ce qui modifiera son attitude et sa réaction). Il y a une grande part de psychologie dans les rapports de force. Si vous leur parlez fermement, que vous les maîtrisez parfaitement et que vous intervenez de manière juste dans leurs conflits , ils respecteront votre autorité. Il vous sera alors plus simple d'introduire un nouveau lapin dans le groupe par exemple. 

Les lapins reconnaissent leur nom. Quand ils font une bêtise, il vaut mieux les gronder en les prenant sur le fait. Dans ce cas, il faut d'une voix ferme employer un mot simple, court et toujours le même pour signaler l'interdit et votre réprobation. "NON !" étant de toute évidence le mot idéal, il est préférable, surtout si vous avez plusieurs lapins ou d'autres animaux, de faire précéder ce "NON !" par le prénom du fautif. Cette signalétique simple et ciblée est une formule assez efficace pour stopper les lapins lorsqu'ils décident de dépasser les bornes. 

C'est une "technique" qui fonctionne très bien pour moi lorsque je veux leur apprendre à ne pas ronger tout ce qu'ils trouvent en dehors de leur cage par exemple. J'ai rarement à m'y reprendre à plusieurs fois et les lapins intègrent assez rapidement les interdits. Mais encore faut-il leur donner la possibilité de compenser. Par exemple, le fait de ronger les meubles, les câbles, les murs... Tout en le leur interdisant, ils ont de quoi faire dans leur cage, et ont même trouver à compenser en-dehors de leur cage. Ainsi, le dessous de la cheminée où est stocké le bois pour le chauffage est rapidement devenu un de leur endroit de visite préféré. Là, ils peuvent s'en donner à cœur joie et ne cherchent même plus à faire leurs dents ailleurs.

En fait, quand un lapin fait une bêtise (arrachage de papier peint, section de fils électriques, trou dans un fauteuil, pipis en divers endroits de la maison...) il ne transgresse que vos lois, pas les siennes. Pour lui, tous ces actes ont une raison d'être : quand il arrache le papier peint, il tente d'agrandir son terrier (ou il en apprécie le goût...). Quand il sectionne vos fils électriques, c'est qu'il les considère comme des racines qui obstruent le passage et pourraient gêner la fuite hors du terrier face à un prédateur. Les trous dans les fauteuils sont des terriers qu'il y creuse. Quant aux pipis ils n'ont pas forcément à voir avec le manque de propreté mais signifient souvent un "problème" de revendication territoriale.

L'une de mes femelle marquait peu son territoire quand nous l'avons adoptée. C'est depuis qu'elle a eu sa première portée, qu'elle s'est mise à systématiquement marquer le sol autour des différentes cages, et généralement uniquement à ces endroits. Ou elle est en chaleur et cherche la compagnie d'un mâle, ou l'un ou l'autre de ses petits est en cours de sevrage dans une autre cage, ou il y a des femelles auxquelles elle souhaite montrer son statut hiérarchique. En semant un peu de poivre à ces endroits notamment, il arrive souvent que les "dégâts" soient considérablement diminués (technique qui fonctionne aussi avec les chats qui, en période de chaleur, ont tendance à marquer leur territoire dans la douche ou la baignoire...). Sinon, je fais au mieux pour surveiller les sorties et leur dire "non" fermement" dès que je les vois marquer. Puis je nettoie immédiatement et devant eux pour leur faire comprendre que ça, je ne le veux pas. Petit à petit, et les rapports hiérarchiques s'installant progressivement avec le temps, ces soucis finissent par diminuer considérablement.

J'ai lu sur certains sites que c'est à vous de vous adapter à votre lapin et qu'il faut "chercher à vous éduquer vous-mêmes". Tout comme certains parents vont couvrir chaque prise électrique, bloquer les placards et retirer tout ce qui naturellement est à la portée de tout le monde lorsque leur enfant commence ses premiers pas, ces sites vous conseillent de mieux coller votre tapisserie, recouvrir votre canapé d'un plaid plus résistant et retirer tous les câbles électriques. Chacun fait comme il veut, notamment en fonction de ses propres limites. Je ne suis pas sûre qu'il y ait vraiment des théories valables pour tous. Il me semble juste important que chacun fasse en fonction de lui-même, de sa nature, de ce qu'il est capable d'accepter (en transgression comme en habitudes). L'essentiel est que chacun se sente bien. Vous comme votre pensionnaire.

Pour ma part, j'ai décidé que ce n'était pas à moi de m'adapter et d'adapter le logement (hormis en ce qui concerne la sécurité de base), mais aux "nouveaux venus" d'accepter les règles et les respecter. A moi donc, à force de temps, de patience, de persévérance, d'autorité et de bon sens, d'asseoir auprès de tous ma "supériorité hiérarchique" et mes règles. 


 

Pour apprendre la propreté à son lapin, il est conseillé de lui délimiter un espace litière. Si votre lapin vit en cage, il doit apprendre à être propre à l’intérieur si vous souhaitez qu’ils soit propre aussi à l’extérieur. En ce qui me concerne, je n'attends pas cette étape, puisque les petits sortent avec leur maman (dès son autorisation donnée) aux environs de 1 mois, et je les laisse sortir pour leur donner le goût de l'extérieur, de la liberté et leur permettre de se défouler. Cela me permet également de démarrer leur éducation, alors qu'il leur faut souvent plusieurs mois pour apprendre à être propres dans leur cage (mais rester auprès de leur mère pendant 8 semaines y aide beaucoup parce qu'elle commence également l'éducation et sert d'exemple à ses petits).

Pour cela je conseillerai d'éviter de mettre de la litière dans le fond de toute sa cage mais plutôt réserver un espace « toilettes » où il devra faire ses besoins. Vous pouvez la mettre dans un bac pour que ce soit vraiment séparé du reste de son espace. Les lapins n’aiment pas trop que leur espace de vie soit sale et vont souvent d’eux-mêmes faire leurs besoins dans le bac. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez ramasser ses crottes et les mettre dans la litière pour qu’il comprenne, et quand vous voyez qu’il s’apprête à faire en dehors du bac, mettez-le dedans. Ce qui est dit sur d'autres sites, et que ce n’est qu’une fois qu’il a compris à être propre « chez lui » qu’on peut espérer lui apprendre à être propre ailleurs. Je ne partage pas cet avis, et jusqu'à présent, avec des petits en sevrage qui attendent d'être adoptés dans d'autres familles, ou avec des lapins que j'ai adoptés jeunes, je suis à chaque fois parvenue à limiter les "dégâts" à l'extérieur, alors qu'ils n'étaient pas encore propres dans leur cage. Pour moi ce sont 2 choses et 2 apprentissages bien différents, qui peuvent se faire parallèlement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Lors des sorties, les lapins n’hésitent généralement pas à semer leurs crottes un peu partout et à uriner plus particulièrement sur nos moquettes ou nos tapis, ce qui a le don de nous énerver ! Pour ma part, j'ai retiré mes tapis depuis longtemps... Pour éviter cela, bien sûr il ne faut pas laisser faire : un « NON » ferme et suffisamment fort suffit, pas la peine d’hurler après lui en disant des phrases interminables qu’il ne comprend pas. Pas la peine non plus de sévir physiquement. Il ne comprendrait pas et aurait ensuite peur de vous. Pas non plus la peine de réagir après coup, le lapin ne comprendrait pas. Si vous le sortez dans un grand espace, il est possible de disposer plusieurs litières à divers endroits pour qu’il ait toujours accès à un espace « toilettes ». Moi je ne le fais pas mais mes lapins se sont restreints d'eux-mêmes à 50m² d'espace de la maison qui en fait plus de 150. Et ils savent très bien retourner à leur cage quand le besoin les prend. lorsqu'ils font à l'extérieur, je constate que c'est clairement volontaire et qu'il s'agit généralement d'un marquage de territoire. Ils marquent d'ailleurs toujours aux mêmes endroits, et il est assez facile d'en comprendre les raisons, et du coup d'intervenir rapidement pour leur faire comprendre l'interdit.

Autre attitude qui risque de contrecarrer cet apprentissage de la propreté: le fait de refermer la cage dès que le lapin y est entré pour faire ses besoins. A ce moment, il risque d'interpréter ce retour comme la fin de la promenade, et ne plus vouloir aller faire ses besoins dans la litière ensuite, de peur qu'il ne puisse plus ressortir. Le temps que met un lapin à être propre varie selon son caractère et surtout de son âge. Un lapin mâle non castré aura tendance à marquer son territoire et aura plus de difficulté à être propre une fois l’age de la maturité sexuelle atteinte (5-6 mois). 

En ce qui me concerne, l'un de mes mâles ne marque pas du tout son territoire (il a un caractère dominé), l'autre le fait uniquement autour de la cage qui était la sienne par le passé. L'une de mes femelles ne marque pas du tout son territoire (elle a un caractère dominé), et mes deux dominantes le font mais et les marquages diminuent au fur et à mesure que la hiérarchie s'installe.

Il est important de prendre en compte le fait que plus vous vous y prendrez tôt pour éduquer votre lapin, mieux ce sera. Un lapereau peut être éduqué à la propreté à partir de ses 4 mois (personnellement, je démarre tout de suite à 2 mois lorsqu'ils commencent à sortir de leur cage, mais en douceur et ça se passe très bien). Ensuite, il faut savoir que le lapin est naturellement et instinctivement propre. Jamais un lapin de garenne ne fera ses besoins dans son terrier. Il est important pour un lapin de se dégourdir les pattes. Pour commencer, le temps qu’il repère bien son bac à litière, les sorties seront limitées au niveau du périmètre et dans le temps. Une fois que votre lapin aura repéré son bac, les sorties seront plus longues et le périmètre plus grand.

Lorsqu’un lapin de compagnie vit dans une cage dont le sol est couvert de litière (ce qui n’est pas recommandé), on constate qu’il fait ses besoins quasiment toujours dans le même coin, qui lui sert en quelque sorte de toilettes, à distance de son lieu de couchage. Chez les lapins de garenne, le lapin dominant fait régulièrement le tour de son territoire pour le marquer notamment en urinant et en laissant des petits tas de crottes imprégnées des sécrétions de ses glandes anales, afin d’informer les autres lapins (surtout les lapins qui ne font pas partie de sa garenne) de sa présence et de sa possession du territoire. Ces crottes assurent en quelques sorte son ubiquité sur son territoire. Elles sont un peu comme des cartes de visite, donnant des informations sur son âge, son sexe, son statut social.

Les litières végétales pour chat en granulés sont très absorbantes et limitent les projections: elles se réduisent en effet en poussière compacte et humide lorsqu’elles absorbent l’urine. Elles sont composées de bois ou de paille compressés. On en trouve également à base de produits végétaux biologiques.

Les litières dangereuses ou peu recommandées:

  • la litière minérale pour chat est dangereuse: si votre lapin en mange, il risque de mourir d’une occlusion en quelques heures;

  • la sciure et les copeaux de bois résineux (pin ou cèdre) sont également à proscrire, car ils sont très poussiéreux et dégagent surtout des phénols: ils peuvent s’avérer très dangereux sur le long terme pour les poumons de votre lapin, mais également pour son foie;

  • les litières constituées de copeaux de bois parfumés sont encore pire de ce point de vue, car les parfums ajoutés s’avèrent très irritants pour les muqueuses du lapin;

  • La paille ne constitue pas une litière satisfaisante pour un lapin, car son pouvoir absorbant est trop faible;

  • les litières à base de rafles de maïs ne sont pas dangereuses, mais elles sont assez peu absorbantes (urine et odeur).

Toutefois, dans les premières semaines d’apprentissage de la propreté, mieux vaut ne pas nettoyer le bac à litière trop fréquemment (une fois tous les 3 jours seulement), car ça risquerait de brouiller les nouveaux repères de votre lapin.

Nettoyez le bac avec un nettoyant classique (sans trop de produits chimiques agressifs pour les voies respiratoires de votre lapin, de préférence), rincez-le à grande eau, puis désinfectez-le (avec un désinfectant pas trop chimique non plus) et rincez-le de nouveau.

Le moyen le plus efficace et le plus naturel de retirer les traces de calcaire dans le fond du bac, c’est le vinaigre blanc. Personnellement, je n'utilise que ça et aucun produit détergent. Une javellisation complète est également faites régulièrement.

Vous pourrez alors repérer rapidement le coin de l’enclos que votre lapin a choisi pour faire ses besoins. Il ne s’agira pas nécessairement de l’endroit où vous avez disposé le bac à litière.

Déplacez le bac à litière à cet endroit et mettez-y quelques crottes. Votre lapin devrait alors commencer à y faire ses besoins régulièrement. Cela commence généralement pas les pipis, puis les crottes sont peu à peu toutes faites dans son bac. Cette étape peut être très rapide, mais elle peut aussi prendre plusieurs mois pour certains lapins.

Si votre lapin continue à faire une partie de ses crottes en dehors de son bac, remettez-les dedans au fil des petits nettoyages que vous pouvez faire au cours de la journée.

N’oubliez pas que votre lapin peut projeter involontairement des crottes à côté de son bac lorsqu’il saute pour en sortir. Il ne faut pas non plus être maniaque en la matière. Pour inciter votre lapin à faire ses besoins dans son bac, vous pouvez y disposer du foin (la solution que les lapins préfèrent) ou placer les râtelier à foin juste au-dessus de son bac (la solution la plus économique): les lapins ont tendance à faire leurs crottes pendant qu’ils mangent leur foin.

Si votre lapin a décidé de faire ses besoins dans un endroit qui ne vous convient pas du tout (comme par exemple sur le canapé), il n’y a qu’une solution vraiment efficace: l’empêcher d’y accéder pendant quelques temps. Les miens n'ont jamais cherché à y monter.

Si cela n’est vraiment pas possible, il vous reste la possibilité d’utiliser des alèses jetables et/ou des plaids pour protéger cet endroit et dire fermement « non! » à votre lapin dès que vous le surprenez en train d’y faire ses besoins.

Enfin, il arrive qu'un lapin adulte ait été propre depuis des mois voire des années, mais qu'il a soudain perdu toutes ses bonnes habitudes

C’est assez fréquent, de manière temporaire ou sur une une plus longue durée, à la suite d’un évènement perturbant:

  • un déménagement ou un départ en vacances avec votre lapin,

  • l’arrivée d’un nouvel animal de compagnie à la maison,

  • ou simplement un changement de disposition des meubles dans la pièce où il vit ou des accessoires dans son enclos.

Il faut tout d’abord comprendre pourquoi votre lapin est agressif. Il peut l’être pour différentes raisons mais les 3 principales sont la protection du territoire, la peur et l’agacement.

Le 1er cas est le plus fréquent (c'est le cas chez moi), surtout chez les mâles non castrés qui ont atteint la maturité sexuelle (5-6 mois). Pour ma part, je n'ai pas rencontré ce soucis avec tous mes mâles. Ce sont mes femelles que cela concernait essentiellement. Ils commencent à marquer leur territoire et ne supportent pas que des intrus entrent dans leur espace (cage/enclos/pièces). Ils vont généralement attaquer lorsque l’on rentre dans leur espace notamment pour leur donner à manger. Dans ce cas là, plus l’espace du lapin sera restreint, plus il sera territorial et agressif dans son espace. Une solution à envisager serait d’agrandir son espace de vie. Un lapin en liberté totale sera moins agressif et territorial qu’un lapin qui vit en permanence dans une petite cage. L’espace étant plus grand et partagé avec d’autres personnes (voir avec d’autres animaux), le lapin ressentira moins le besoin de protéger son espace. La stérilisation peut atténuer ce comportement territorial.

 

Dans mon cas, mes lapins ne sont ni castrés ni stérilisés, et les sorties sont quotidiennes et durent plusieurs heures pour chacun. Mes lapines ont tendance à se montrer agressives, mais uniquement lorsqu'elles attendent des petits. Par contre, un lapin "agressif" peut avoir pour cause la volonté d'exprimer sa supériorité par rapport à vous. Il est possible, à force de temps et d'insistance, de faire comprendre à votre lapin que c'est vous qui êtes aux commandes, et généralement, une fois la hiérarchie posée et acceptée, l'agressivité disparaît lorsque votre lapin finit par vous respecter.

Dans le 2ème cas, le lapin peut être agressif quand il a peur et qu’il n’est pas en confiance. Ce peut être le cas avec un lapin que vous venez d’accueillir chez vous ou bien un lapin qui a été maltraité ou un lapin qui a eu peu de contact avec l’Homme. Dans ces cas-là, le lapin sera agressif lorsqu’on essaye de l’approcher ou de le toucher et qu’il se trouve coincé dans l’incapacité de fuir (une cage, une cabane, une cachette). Pour remédier à ce problème spécifique d’agressivité, il faut être patient, ne surtout pas insister, gronder le lapin ou le forcer à le prendre ou à le caresser. Il va falloir faire preuve de patience pour gagner sa confiance et créer un lien avec lui.

Dans un premier temps, pour calmer ses angoisses, vous pouvez lui mettre à disposition des cachettes où il pourra se sentir en sécurité s’il a peur (tunnel/cabane) et lui limiter son espace (un enclos par exemple sera moins stressant que la liberté totale au départ). Ensuite, pour instaurer un rapport de confiance, il faut se mettre à la hauteur du lapin pour lui paraître moins imposant, lui parler d’une voix douce sans chercher à le prendre ou à le toucher, lui proposer des gourmandises et le laisser venir vers vous à son rythme. Il faut aussi passer beaucoup de temps avec lui, qu’il s’habitue à votre présence et qu’il se rende compte qu’il n’y a aucun danger. Je commence ces contacts en passant mes doigts à travers la cage pour lui permettre de me sentir, et lui laisser la possibilité de m'approcher s'il le souhaite. Puis lors des sorties, je m'assoie près de lui et je le laisse s'approcher tout seul. Je ne fais pas de gestes de forcing vis à vis de lui et il finit par comprendre qu'il ne risque rien et qu'il a la liberté de s'approcher de moi ou pas.

Dans le 3ème cas où le lapin va être agressif pour cause d’agacement. Cela arrive généralement lorsque le lapin est trop sollicité contre son gré, qu’on le force à avoir des caresses ou qu’on cherche à le toucher ou à le prendre sans arrêt. Ce cas-là arrive généralement quand le lapin est en présence de jeunes enfants qui vont trop le solliciter sans se rendre compte de la gène qu’ils occasionnent au lapin. Pour éviter cela, évitez d’être oppressifs envers le lapin, laissez-lui toujours une échappatoire, cessez de l’importuner quand il montre des signes d’agacement, évitez de le solliciter lorsqu’il mange et surtout surveiller les enfants quand ils sont en contact avec le lapin.

En ce qui me concerne, je familiarise mes animaux un "maximum" aux rapports humains, mais je les laisse tous vivre leur vie sans abuser de caresses et d'échanges qui ne leur sont pas naturels. Ils n'en manquent pas et je "dialogue" énormément avec eux, sans forcément les prendre dans les bras ou les caresser lorsqu'ils ne le veulent pas. Du coup, d'un animal craintif et distant au départ, je suis parvenue avec plusieurs d'entre eux à les voir se balader autour de moi et me suivre alors que ceux-là n'appréciaient pas spécialement le contact physique. 

Exactement de la même manière qu’un lapin qui ronge les barreaux de sa cage et constate que ce bruit fait apparaître son propriétaire près de lui, le lapin de compagnie peut, avec l’habitude, constater que lorsqu’il gratte vigoureusement dans sa caisse, son propriétaire vient le voir (que ce soit pour le gronder parce qu’il empêche tout le monde de dormir ou pour s’inquiéter de ce qui lui arrive). Il peut donc utiliser ce geste comme signal d’appel pour exprimer son besoin de câlins, de nourriture, d’eau, de sorties. En effet, le lapin cherche à communiquer avec vous de la même manière que vous avec lui, et va s'adapter à vos réactions. Veillez à ne pas entrer, de manière routinière, dans ce jeu « action du lapin-réaction du propriétaire » qui deviendrait rapidement une servitude pour vous. Mais soyez attentif, comme pour les lapins qui rongent les barreaux de leur cage, à la signification que peut prendre périodiquement ce message chez un lapin qui a une maladie chronique.

Certains lapins sont des déménageurs-nés, qui ont une idée très précise de l’aménagement qu’ils souhaitent pour leur cage ou leur enclos. Mes femelles refont régulièrement leur déco. Ils déplacent les tunnels, les tapis, les jouets, les coussins, de préférence quand leur propriétaire vient de nettoyer et de tout ranger. Certains déplacent même leur bac à litière. Cependant, celui-ci est parfois trop lourd. Mais ce n’est pas ça qui va arrêter notre lapin déménageur! Il va gratter dans son bac à litière de manière à en sortir avec ses pattes arrières tout le contenu et l’accumuler dans le coin où il souhaite faire ses besoins. Un petit conseil: mieux vaut installer le bac à litière dans le coin qu’a choisi votre lapin, même si cela vous paraît moins pratique, car il risque de recommencer sans cesse. Pour ma part, je maintiens toujours la même organisation des cages et les "déménagements" de mes lapins ne sont pas systématiques. Ils dépendent souvent de leur humeur et ils finissent par s'adapter à l'organisation que j'ai décidée de mettre en place.

Les lapins ne font pas à proprement parler leurs griffes sur des objets pour les user, comme les chats. C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut les couper régulièrement, au minimum une fois par mois, avec un coupe-griffe adapté. Les miens trouvent visiblement de quoi se "faire les griffes" quotidiennement, puisque souvent, même au bout de 3 mois, je trouve très peu à couper. Je pense que la fréquence varie vraiment d'un lapin à un autre et en fonction de ses activités de griffage. Si les griffes du lapin ne sont pas coupées, elles vont pousser sans cesse au point de se recourber, de le blesser, et de l’empêcher de marcher correctement. Les griffes de lapins de garenne s’usent naturellement car celui-ci évolue sur un sol qui facilite l’usure. Mais le parquet, la moquette, le carrelage ou le pvc que l’on trouve dans nos maisons ne permet pas une telle usure.

Le lapin, en raison de la gêne que représente pour lui des griffes trop longues, va alors se mettre à gratter dans son bac à litière, sur le sol, sur ses tapis. Avant de chercher une signification comportementale au fait que votre lapin gratte sans cesse, assurez-vous que ses griffes ne sont pas trop longues.

S'il s'agit de l’expression de l’énervement, vous pouvez tenter de mettre à disposition d’autres objets ou jouets qui permettront à votre lapin de se défouler: cartons, rouleaux en carton de sopalin ou de papier toilette, jouets en bois ou en osier, etc. Tout ce que votre lapin pourra détruire sans danger pour sa santé. Vous n’y gagnerez rien sur le plan du bruit, mais cela vous évitera de passer votre temps à ramasser de la litière partout autour de la caisse. Il est à noter que ces moments d’énervement ne durent jamais longtemps, à moins que le lapin ne soit chroniquement frustré par des conditions de vie peu appropriées (cage trop petite et absence de sorties, le plus souvent).

Tout d’abord, si votre lapin ronge les barreaux de sa cage ou de son clapier d’intérieur, cela peut signifier que son lieu de vie est limité à cet espace restreint. Les barreaux devenant l’interface entre son espace (souvent trop réduit) et l’extérieur, ils vont lui servir à s’exprimer à destination de ce qui se trouve de l’autre côté des barreaux, c’est à dire le plus souvent vous.

Si votre lapin est en cage ou clapier, mais qu’il sort régulièrement pour se dégourdir les pattes (ce qui est nécessaire pour qu’il reste en bonne santé), il risque de fréquemment ronger les barreaux de sa cage pour exprimer son envie de sortir. Votre lapin n’est pas stupide: dès le premier jour en cage, il se rend parfaitement compte qu’il ne peut pas ouvrir celle-ci à la force de ses dents. Par contre, il va aisément remarquer qu’il fait beaucoup de bruit quand il s’attaque aux barreaux, et que ce bruit vous fait venir près de lui quand vous êtes à la maison. C’est ainsi qu’en fonction du contexte, ronger les barreaux de la cage peut devenir un appel signifiant « je veux sortir » (ce n'est pas non plus une raison pour répondre positivement à chaque demande, sinon vous ne ferez plus que ça...).

J'ai deux lapines qui utilisent cette méthode pour communiquer. Mais j'ai lu sur certains sites que cette attitude démontrait que "votre lapin devenait fou à force d'être enfermé..." Je pense qu'il n'en est rien et je vous laisse apprécier l'une des femelles rongeant les barreaux de cages... de l'extérieur (difficile de croire qu'elle souffre de l'enfermement)!

Si le lapin associe le fait qu’il mordille les barreaux avec le fait que son propriétaire apparaît immédiatement, il utilisera aussi ce signal pour vous signifier qu’il a faim ou qu’il n’a plus d’eau. Normalement, vous ne devez pas avoir besoin de ce signal pour vous en rendre compte: vérifiez toujours que votre lapin a de l’eau fraîche (dans une gamelle très lourde ou un biberon et du foin à volonté.

C’est aussi valable pour l’association « je ronge mes barreaux, donc mon propriétaire vient me chercher et me fait un câlin ». Mieux vaut ne pas s’engager dans l’engrenage « action du lapin-réaction du propriétaire », sinon cela risque de devenir rapidement infernal pour vous.

Un lapin stressé ou énervé par son environnement (bruits, odeurs, personnes, autres animaux, objets) ou par une cohabitation difficile avec un autre lapin peut également se mettre à ronger les barreaux de sa cage pour évacuer son mal-être. C’est une situation qu’il ne faut surtout pas laisser perdurer.

Notons aussi que des lapins non stérilisés peuvent passer leur frustration liée à leur activité hormonale sur les barreaux de leur cage pendant des journées entières

On peut voir sur divers forum, que beaucoup de propriétaires se plaignent de leur lapin ou lapine suite à des morsures. La morsure chez le lapin a plusieurs sens.

Mon lapin me mord lorsque je rentre dans sa cage ?

Le lapin est territorial, sa cage étant son espace de vie, il arrive souvent que le lapin, en voulant lui donner à manger ou encore en changeant sa cage vous mord pour montrer qu'il défend son territoire. Il vous prend dans ce cas pour un intrus, et prend votre présence comme un signe d'intrusion et d'agressivité de votre part.
La meilleure façon de résoudre ce problème est de
laisser gambader votre lapin, le temps de lui mettre à manger, de l'eau ou encore changer sa cage.

 

Mon lapin me mord lorsque je le porte dans mes bras ?

Le lapin n'a pas pour habitude d'être porté dans les airs, c'est un animal qui vit principalement au sol. Certains lapins ont la peur du vide. Donc ils vous mordent pour montrer leur peur.
La solution reste de les apaiser, de leur parler d'une voix calme, et de les habituer petit a petit à être soulevé du sol. Veillez a toujours faire en sorte que
ses pattes touchent une partie solide et ne soit pas suspendue dans le vide. A force de patience, votre lapin prendra confiance, et ce comportement disparaîtra.

Ma lapine lorsqu'elle est en chaleur, devient agressive et me mordille ?

La lapine est très territoriale, et lorsqu'elle est en chaleur, dominée par ses hormones, elle devient très lunatique. C'est un comportement normal. Elle va protéger son territoire des intrus. Votre lapine va vous mordre ou grogner pour montrer son mécontentement.

Elle peut également vous mordiller en marque d'affection. Vous considérant comme un membre "mâle" de sa garenne (ce comportement arrive fréquemment vers les propriétaires masculins).

Plusieurs solutions sont à adopter, soit la
stérilisation de la lapine, ce qui va calmer le comportement sexuel, et la rendra beaucoup plus calme par la suite. Sinon la patience. En effet, les chaleurs arrivent principalement lorsque les jours se rallongent. Il suffit d'être patient, votre lapine va retrouver prochainement un comportement beaucoup plus calme.

 

Mon lapin me mord lorsqu'il est en chaleur ?
Cela est une marque affective de sa part, tout comme la femelle, ce comportement est un comportement de séduction vis a vis de vous. Ce comportement disparaîtra lors de la fin de ses chaleurs. Il suffit d'être patient. Le comportement sexuel chez les lapins étant assez important dans leur comportement au quotidien. Le meilleur moyen de stopper ce comportement reste la castration du lapin.

Mon lapin me mord lorsque je suis sur son passage ?

Le lapin pour communiquer avec vous peut vous mordiller légèrement pour vous indiquer que vous le dérangez sur son passage. C'est juste un message de communication de sa part, vous demandant de bien vouloir vous déplacer pour qu'il puisse passer. La morsure étant un léger pincement, cela n'est pas douloureux, et cela n'est pas indicatif d'agressivité chez votre animal.

Mon lapin me mord lorsque je le caresse ?

Votre lapin peut simplement vous dire qu'il en a assez de se faire manipuler et qu'il souhaite être tranquille. N'insistez pas et laissez lui la possibilité de venir chercher des câlins et de partir à son bon vouloir. Un lapin n'est pas un jouet, et il a sa propre personnalité et son propre petit caractère, certains étant plus câlins que d'autres. N'insistez pas, et ne soyez pas déçu, il peut encore beaucoup vous surprendre... A vous de vous habituer à son caractère et de comprendre votre lapin pour trouver le plus juste équilibre entre vous. Vous pouvez tout de même le reprendre sur les morsures en lui faisant comprendre que vous êtes le dominant, une petite mise au point éducative est nécessaire.

Mon bébé lapin me mord et me lèche lorsque je le caresse ?

Votre petit lapin vous mordille et vous léchouille régulièrement. Ce comportement a plusieurs explications :

* Soit votre lapin n'est pas sevré, enlevé trop tôt à sa mère. Il cherche à téter de nouveau, et il faut dans ce cas le reprendre en lui bloquant la tête sur le sol de manière douce, et dire un NON autoritaire.

* Soit votre lapin est très stressé, cette marque d'agressivité peut montrer une certaine peur de votre lapin qui peut vouloir vous dire :" je te lèche pour te montrer que je suis gentil, je te mords pour montrer ma peur". Rassurez votre petit lapin, ne soyez pas trop demandeur de câlins et d'attentions, ce n'est qu'un bébé qui a besoin qu'on lui apprenne les choses et d'être rassuré.

Mon lapin me mord sans raison apparente ?

Si votre lapin est agressif avec vous sans raison apparente, le mieux reste de le rassurer. Cela peut provenir d'un stress ressenti par votre lapin, d'une tentative de sa part pour devenir le chef de garenne et de vous dominer, ou encore d'une protection de sa part car il souffre quelque part.

Peut être est il trop enfermé dans sa cage, en demande affective. Le mieux est de lui accorder dans ce cas plus de liberté, la cage n'étant qu'un outil pour mettre votre lapin lorsque vous n'êtes pas en mesure de le surveiller. Un lapin a besoin de 3h minimum par jour pour gambader hors de sa cage, sinon il s'ennuie et peut même devenir fou.

Si cela n'est pas le cas, peut être faut-il reprendre l'éducation de votre lapin en main. Le mieux reste de lui bloquer la tête (sans lui faire mal, une légère pression suffira) contre le sol, et de le reprendre avec un ton autoritaire pour montrer que vous êtes le dominant de la garenne et montrer votre désaccord avec son comportement.

Autre possibilité, votre lapin peut vous mordre car il est sensible à un certain endroit, une douleur à un membre, un problème gastrique, votre lapin souffre. Cela n'est pas de l'agressivité, juste une tentative de sa part de protection. Dans ces cas-là, le mieux reste de ne pas trop le manipuler et de trouver un remède à sa douleur.

Si vous n'êtes pas dans la possibilité de comprendre son mal être, le mieux reste de consulter votre vétérinaire qui vous donnera tous les conseils que vous avez besoin.

Eduquer à la propreté
 
lapins, lapins nains, élevage, litière, foin, paille, aménager la cage du lapin, apprentissage, propreté, éducation, lapin, ronge, barreaux, cage
rapport dominant dominé, lapins, toilette, lapins nains, élevage
lapins, lapins nains, élevage, litière, foin, paille, aménager la cage du lapin, apprentissage, propreté, éducation, lapin, ronge, barreaux, cages
Apprendre à ne pas être agressif
démonstration de force, lapin nain, combat, domination, dominant, affrontement, élevage
démonstration de force, lapin nain, combat, domination, dominant, affrontement, élevage
démonstration de force, lapin nain, combat, domination, dominant, affrontement, élevage
lapins, lapins nains, élevage, litière, foin, paille, aménager la cage du lapin, apprentissage, propreté, éducation
lapins, lapins nains, élevage, litière, foin, paille, aménager la cage du lapin, apprentissage, propreté, éducation
lapins, lapins nains, élevage, litière, foin, paille, aménager la cage du lapin, apprentissage, propreté, éducation

Votre lapin communique avec vous

 
lapins, lapins nains, élevage, litière, foin, paille, aménager la cage du lapin, apprentissage, propreté, éducation, lapin, ronge, barreaux, cage
 

Votre lapin vous mord

 
 

La maturité sexuelle

Vous avez adopté un jeune lapin nain il y a quelques semaines. Mais brusquement, votre mignon petit compagnon se met à avoir un comportement difficilement explicable: lui qui était si calme devient soudain nerveux, court dans tous les sens et fait plein de bêtises, lui qui était si silencieux se met à émettre des petites vocalises quand vous le caressez ou quand il est avec vous, lui qui était si timide et distant se met à apprécier les câlins et à devenir brusquement « pot de colle » avec vous, lui qui était si propre se met à uriner partout, produisant même parfois de surprenants jets d’urine très salissants pour vos murs, lui qui passait son temps à dormir avec votre autre lapin et à le toiletter se bat maintenant tout le temps avec lui ou cherche sans cesse à s’exciter sur lui. Vous avez peut-être même retrouvé votre lapine avec plein de foin dans la bouche ou en train de s’arracher des poils.

Ne soyez pas inquiet : votre lapin n’a pas changé ni ne souffre d’un « problème de comportement » particulier. Il a tout simplement atteint la maturité sexuelle. C’est un problème très courant auquel doivent faire face les nouveaux propriétaires de lapins.

Les comportements sexuels du lapin sont l’un des principaux facteurs d’incompréhension entre le propriétaire et son animal de compagnie et sont souvent interprétés à tort comme un problème comportemental: certes, ils peuvent être gênants pour le propriétaire, mais ils sont normaux chez le lapin​.

Les testicules des mâles descendent vers l’âge de 4 mois, mais comme les lapins ont la possibilité de les faire remonter très facilement dans la cavité abdominale, cela n’est pas toujours patent: ils ont tendance à descendre par temps chaud et à remonter par temps froid pour garder le sperme à la bonne température.

Par ailleurs, certaines femelles développent progressivement un « double menton » ou jabot graisseux (un fanon) qui est une réserve hormonale de graisse, mais cela n’est pas systématique et n’intervient parfois que plus tard, par exemple après une gestation. Cette réserve de graisse n’est pas un signe d’obésité chez la femelle. C’est sa « culotte de cheval » version lapine. C’est un endroit à contrôler fréquemment chez votre lapine, car il est propice au développement de dermatites (inflammation de la peau).

En période de reproduction, les comportements territoriaux également sont renforcés (le mâle dominant protégeant les femelles en pourchassant ses concurrents, et les femelles cherchant le meilleur endroit pour leur nid) : le marquage du territoire devient alors une activité majeure (marquage mentonnier, crottes, urine). Vous comprenez sans doute mieux pourquoi votre jeune lapin est tout à coup devenu un parfait petit cochon: il s’agit en réalité d’un lapin consciencieux qui marque systématiquement son territoire pour se l’approprier et le protéger.

Lorsque le lapin mâle qui a gagné les combats repère une femelle réceptive (grâce aux phéromones qu’elle émet), il se met à la poursuivre à distance, sans forcer l’allure, et se rapproche progressivement d’elle. Chez le lapin de compagnie, un mâle (non stérilisé) aura d’ailleurs tendance à montrer ce comportement avec toutes les femelles dans un premier temps, obligeant la femelle stérilisée ou non réceptive à passer son temps à courir pour le fuir (en poussant parfois de petits cris). Cette dernière risque même d’attaquer le mâle s’il se montre trop insistant.

La femelle joue parfois l’indifférence face à ce comportement de séduction du mâle. Mais ce dernier peut alors sortir l’arme fatale qui la fera céder à coup sûr: le jet d’urine! En effet, il n’est pas rare de voir un lapin envoyer un jet d’urine (avec force bonds et sautillements) à la femelle pendant sa parade amoureuse. En d’autres circonstance, ce jet d’urine peut également servir à affirmer la domination d’un lapin (celui qui envoie le jet d’urine) sur un autre (celui qui se fait uriner dessus). Dans les deux cas, l’urine lui sert à marquer un autre lapin avec son odeur. Mais chez le lapin de compagnie, ces jets d’urine émis par un mâle ou une femelle ont une fâcheuse tendance à finir sur les murs de la maison ou sur votre pantalon…

La stérilisation ne résoudra pas tous les problèmes de propreté, ni d’agressivité, ni de territorialité, liés à l’activité sexuelle de votre lapin. Mais elle contribuera grandement à les réduire. C’est un préalable médical à tout travail sur le comportement de votre lapin dans ce domaine. C’est sur cette base que peuvent s’élaborer l’éducation à la propreté et se construire une relation lapin-propriétaire qui n’est plus « parasitée » par les hormones sexuelles du lapin.

Dans mon cas, je n'ai pas de lapins castrés ou stérilisés. Il me faut donc tout baser sur l'éducation de mes animaux et mes rapports avec eux et je ne pourrai m'exprimer sur le sujet que de ce point de vue-là.

Sur certains sites, il est dit que "l’éducation ne peut pas remplacer la stérilisation : les comportements sexuels du lapin sont d’origine hormonale et donc involontaires et impossibles à contrôler pour un animal. Il n’y a que dans le cas d’un lapin mâle qui vit seul et ne présente aucun comportement gênant pour son propriétaire que la stérilisation n’est pas préconisée".

Pour une lapine, une stérilisation coûte environ 130-140 euros. Pour un lapin, une castration coûte environ 80-90 euros.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

Une lapine rongeant les barreaux d'une cage